Hey ! C'est moi, Warren.

Photographe amoureux de voyage et de nature, j’ai quand même un faible pour l’architecture. J’habite un petit appartement parisien avec ma chérie, qui elle aussi, est photographe. Fêtard dans l’âme, j’aime aussi me poser devant Netflix avec du chocolat noir (un incontournable). Sans oublier le café, la bière et les galettes bien kraz, en tout bon Breton qui se respecte ! Mes goûts musicaux sont très éclectiques, j’écoute vraiment de tout ! J’adore voyager, que ce soit en Europe ou à l’étranger.

J’ai déjà pas mal bougé : Maroc, Tunisie, Norvège, Portugal, Sicile, Australie, Malaisie, Indonésie, Thaïlande, Guadeloupe, Canada. La France reste également une destination qu’on apprécie beaucoup avec mon amoureuse. D’ailleurs si vous souhaitez nous suivre dans nos aventures sur les routes françaises, tout se passe sur notre blog voyage : Fous le camp.

Ma bucket-list voyages
Mes envies du moment

En France : Les Landes et le Pays Basque. Je rêverais de faire une séance couple là-bas ou un mariage intimiste. Un long weekend dans les Cévennes ou l’Ardèche pour un mariage sauvage. Une randonnée dans les Alpes ou les Pyrénées, vous êtes partants ?

À l’étranger : Un road trip en Nouvelle-Zélande. Un rêve de parcourir ce pays ! Un elopement en Oregon, let’s go ? Marcher, rouler, photographier un peu partout en Asie. Un reportage sur les artisans au Japon.

Ce qui m’anime le plus dans mon métier de photographe, c’est de partir à l’aventure avec vous! Que vous soyez aventuriers, explorateurs, sauvages ou même décontractés, peu importe, je viendrai volontiers vous rencontrer pour partager un moment unique avec vous !

 
 
 
 
 

PRÉCÉDENT

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon premier est celui que j'affectionne le plus : le contre-jour lors du coucher de soleil. Cette lumière me rend fou et si je pouvais arrêter le temps à ce moment là, je le ferais sans hésiter!
 
 
 
 
 

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon deuxième est celui que Maeva aime le moins : les cheveux dans le vent. Malgré les noeuds, elle sait pertinemment que la photo sera canon. Ça vaut le coup non ?
 
 
 
 
 
 

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon troisième est mon amour inconditionnel pour les portes et les façades de bâtiment plus ou moins anciennes.
 
 
 
 
 
 
 

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon quatrième est le reflet. Toutes les surfaces comme une table en verre, une surface d'eau, une fenêtre, un miroir...
 
 
 
 
 
 
 

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon cinquième est l’architecture moderne. J’adore jouer avec les lignes et Paris regorge d’endroits incroyables.
 
 
 
 
 
 
 

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon sixième devrait être banni, surtout pour votre santé ! Mais cela reste tellement photogénique : la cigarette et le cigare. La fumée avec une belle lumière peut vraiment donner un résultat sympa.
 
 
 
 
 

Mes 7 péchés photographiques

 
 
 
 
Mon septième est le moment que l’on partage, après la séance photo, autour d’un verre pour discuter et rigoler.
 
 
 
 
 
 
 
SUIVANT

 
 
 
 
 

Ensemble
Devenons acteurs

Aujourd’hui, en tant que photographe, j’utilise énormément d’appareils électroniques (appareils photos, ordinateurs, disques durs, cartes mémoire, etc). Toute cette technologie a un impact écologique et devient vite obsolète, ce qui nous oblige à renouveler encore et encore. Malheureusement ce matériel m’est indispensable.

J’ai donc décidé d’équilibrer la balance – à ma façon – en proposant de reverser un pourcentage de mes prestations à des associations qui se battent pour l’environnement et l’écologie. Je pense notamment à Initiatives Oceanes qui œuvre pour le nettoyage du littoral, mais aussi à Mountain Wilderness qui nettoie nos montagnes…

J’ai également découvert Lilo, un moteur de recherche Français qui propose de reverser des dons à des projets sociaux et environnementaux sur chacune de vos recherches web. Une recherche est égale à une goutte d’eau et à un euro. Vous avez ensuite la possibilité de choisir le projet que vous souhaitez soutenir.

« L’avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire » – Henri Bergson